La tour de sélénite – Arnaud CODEVILLE

Mon premier coup de peur/cœur partagé avec vous

Auto édition – 200 pages

TOUR

 Désespérément en quête de frissons, j’ai découvert ce livre par hasard sur un groupe de lecture. J’étais dans une période où j’avais envie de plonger dans un univers horrifique, un livre qui me fasse trembler de peur et m’empêche de dormir sans la lumière allumée. J’avais été déçu à plusieurs reprises par des titres se prétendant du genre (j’y reviendrais lors de mes prochains articles) et commençais à douter que le thriller fantastique soit fait pour moi. Après avoir échangé avec l’auteur lui-même sur le sujet (qui au passage est très accessible pour ses lecteurs ce qui ne gâche rien), je me suis laissée tenter pour explorer cette fameuse Tour de Sélénite….

Je ne vous cache pas que j’ai entamé ce livre avec une pointe d’appréhension. Allais-je à nouveau être déçue en cherchant encore un soupçon de frisson en ayant tourné la dernière page ????

Et bien NON…………

Tout d’abord, un mot sur la couverture, qui m’a de suite attirée. Il faut savoir que c’est l’auteur lui-même qui l’a crée et pour cela, je voulais lui dire Bravo….Les couleurs choisies et l’image de ce phare perdu au milieu de l’océan apportent à la couverture un côté harmonieux et mystérieux qui donnent envie de tourner les pages de ce livre au format si bien choisi (ni trop petit ni trop grand).

Ne dit-on pas que la qualité se fait parfois dans la simplicité ?

C’est ce que je retiens de cette couverture. « Simple » (dans le sens noble du terme) mais terriblement efficace.

Dès les premières pages, Arnaud Codeville happe le lecteur grâce à une plume simple et fluide et ne le relâche qu’une fois la dernière page tournée. Et encore………

J’ai tout de suite été agréablement surprise par le style d’écriture de l’auteur. La tour étant son premier roman, je ne m’attendais pas à une telle maîtrise tant dans les descriptions que dans la manière où il tient le suspens au bout de sa plume.

Après un début plutôt « tranquille », où l’on sent l’auteur poser son histoire, ses personnages et nous attirer doucement dans « ses filets », l’ambiance devient rapidement mystérieuse grâce à de petits « détails » qui titillent la curiosité du lecteur.

A partir de ce moment là, la tension monte crescendo. L’atmosphère devient oppressante, angoissante,  jusqu’à atteindre un point de non retour : LA PEUR !!!!!!!!

Certains passages des plus effrayants m’ont, et je l’avoue, mis les larmes aux yeux (et oui quand j’ai peur, je pleure…….).

Grâce au style sans temps mort que nous impose Arnaud Codeville, le lecteur ne dispose d’aucun répit. Les chapitres courts rendent le récit haletant, addictif et le lecteur ne veut plus qu’une chose: tourner les pages pour savoir jusqu’où l’auteur va nous plonger dans l’horreur.

Moi qui voulais des frissons, avec LA TOUR DE SELENITE  j’ai eu ma dose!!!!!

Cela faisait bien longtemps qu’un livre du genre ne m’avait pas fait cet effet…..

Bravo Arnaud Codeville pour ce premier roman. Ce fut pour moi un vrai coup de « peur » (cœur) et j’attends le prochain avec impatience……

Si vous aussi vous avez envie de trembler, alors n’hésitez plus et foncez gravir les marches de LA TOUR DE SÉLÉNITE……Je vous le garantis, plus jamais vous ne regarderez un phare de la même manière.


♥♥♥♥♥


4EME DE COUVERTURE

Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s’empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique. Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur où il y laissera une partie de son âme…

Où trouver La tour de Sélénite:

Format Broché:

http://www.arnaudcodeville.fr

E-book : 

http://www.amazon.fr

Publicités

3 réflexions sur “La tour de sélénite – Arnaud CODEVILLE

  1. Ping : Interview – Entretien avec Arnaud CODEVILLE | Mes polars & compagnie

  2. Ping : 1974 Arnaud Codeville

  3. Ping : 1974 d’Arnaud CODEVILLE | Mes polars & compagnie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s