La compassion du diable – Fabio M. MITCHELLI

 Suivez la traque du cannibale de Cleveland

Un roman inspiré de la vie de deux célèbres tueurs en série Américains

Éditions Fleur Sauvage – 384 pages

la compassion du diable

Avant même de commencer la lecture de ce roman, Fabio M. Mitchelli nous prévient : le récit qu’il nous délivre est inspiré de deux célèbres tueurs en série, Jeffrey Dahmer et Anthony Sowell, qui ont sévi aux Etats-Unis. Aussi, « certaines narrations peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes » dit-il….pour le coup, c’est le moins qu’on puisse dire !!!

Me voilà donc prévenu et prête à affronter le cannibale de Cleveland.

J’ai toujours été passionné par les histoires de tueurs en série. Pourquoi ?? Je ne sais pas vraiment…peut-être pour tenter de comprendre l’incompréhensible…toujours est-il, que ces histoires me passionnent donc tomber sur un roman tel que celui-ci et le lire était pour moi une évidence….

Nous allons suivre ici la traque du cannibale de Cleveland sous la forme de deux parties qui vont s’alterner tout au long du récit, sous forme de chapitres courts qui apportent à la lecture un rythme infernal. Une première partie, en suivant l’enquête auprès de deux flics, Freddy et Victoria, au passé douloureux et torturé. Seconde partie, à travers les yeux du tueur lui même…et croyez moi, entrer dans la tête d’un tueur en série et suivre ses atrocités et ses raisonnements à de quoi vous faire faire des nuits blanches !!!!

Fabio M. Mitchelli nous délivre ici une roman noir, très très noir. Il tient le suspens au bout de sa plume de la première à la dernière page. Les rebondissements et révélations sont délivrés d’une manière judicieuse. On veut savoir, on veut comprendre, ce qui rend ce livre impossible à lâcher avant d’en avoir lu la dernière ligne. Même si on comprend assez rapidement qui se cache derrière le surnom de Blake, le tueur, cela n’enlève rien à la tension grandissante page après page. Tous les personnages ont leur importance, on se pose beaucoup de questions sur eux et on n’en vient à se méfier de tout le monde : le diable peut être incarné sous les traits de n’importe qui !!!!!

L’écriture de Fabio M. Mitchelli est agréable, fluide. Certaines descriptions sont vraiment gores. A aucuns moments le lecteur n’est épargné, tout y passe : barbarie, cannibalisme, nécrophilie, nécrophagie…..attention, âmes sensibles assurez-vous de lire ce roman le ventre vide….

Seul bémol : j’ai trouvé par moment, dans la construction du roman, que l’auteur « abusait » sur les fins de chapitres en retenant la ou les révélations pour les suivants. Du coup, cela faisait retomber un peu le suspens et à haute dose, aurait pu ralentir ma lecture.

Au final, j’ai passé, avec La compassion du diable, un excellent moment de lecture. J’ai aimé me demander à quels moments s’arrêtait la réalité et commençait la fiction car rappelez-vous cette histoire est inspirée de faits réels.

Pour les amateurs du genre, un livre que je conseille fortement !!!!

 

♥♥♥♥

 

4EME DE COUVERTURE

1963 – Une nuit dans l’Ohio… impulsive.
Suivront des corps, dans des barils en plastique.
1981 – Deux enquêteurs, hantés par leur passé.
Le cannibale de Cleveland… et vous.
Votre compassion… celle pour le diable.

« Avec La Compassion Du Diable, Fabio M. Mitchelli nous offre son texte le plus abouti… » (Du Bruit Dans Les Oreilles)
« Une plongée terrifiante dans l’esprit d’un serial killer, une lecture dont vous ne sortirez pas intact. » (Bernard Minier)

 

Un petit extrait :

« Blake en avait oublié ses rancœurs, son instinct de prédation, les fondements même de sa sexualité et tous ses traumatismes. Cela avait permis au chasseur qu’il était d’apprécier le sexe sous un autre angle, de laisser courir en paix ses proies. De ne plus faire couler de sang. D’offrir un sursis à ses futurs victimes…. »

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s