Reflex – Maud MAYERAS

 Un thriller pas comme les autres

Éditions Anne Carrière – 480 pages

REFLEX

Un livre qui reposait dans ma bibliothèque depuis le mois de mars….pourquoi ne l’ai-je pas lu avant ??? Je ne sais pas….Plusieurs fois je l’ai pris entre mes mains, j’ai voulu le commencer puis finalement l’ai reposé….Jusqu’au jour où j’ai lu la chronique d’Olivier…Le pouvoir des mots est attrayant, le pouvoir des mots éveille la curiosité….et le pouvoir des mots d’Olivier m’a enfin fais tourné la première page de Reflex…..

Reflex n’est pas un thriller comme les autres. Pas d’enquêtes, pas de cadavres à proprement parler…Un livre dont justement la force se fait dans la différence. 

Deux histoires….deux périodes différentes. L’une commençant en 1919 et racontant le viol d’une jeune fille par des soldats puis celle d’Iris, personnage torturée, qui ne s’est jamais remise de la disparition de son fils.

Je ne creuserais pas plus l’histoire, préférant vous laisser à vous amis lecteurs, le plaisir de découvrir cette toile sombre que nous tisse habilement Maud Mayeras.

Une lecture en mode diesel…..Maud Mayeras rampe doucement vers vous et au moment où vous ne vous y attendez pas, elle vous saisit à la gorge pour ne plus vous lâcher….

Sa plume vous happe, vous secoue, vous trompe, vous ballade, vous surprend, vous bluffe….Elle vous torture et finit par vous balancer un crochet du droit qui vous laisse KO….

Il faudra vous accrocher et ne pas être dépressif pour supporter une telle lecture et vous en relever….

J’aime le pouvoir des mots…Merci pour ce livre Maud. Comme je le dis souvent, j’attends le la lecture une expérience émotionnelle. Des sensations que seuls les mots sont en mesure de m’apporter et ce pouvoir, tu l’as indéniablement au bout de tes doigts…..

♥♥♥♥♥

 

4EME DE COUVERTURE 

Photographe de l’identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.

Mais une nouvelle affaire va la ramener au cœur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s’est mis à sévir. Et sa façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre…..

La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.

Un petit extrait :

« Perdre un enfant est une maladie que l’on a peur de contracter. C’est une contagion dont on évite soigneusement les infectés. On change de trottoir, on les fuit à toutes jambes.
De ces gens-là, je suis la peste et le choléra. Je suis leur faucheuse, leur cancer, leur 22 long rifle. »

Du même auteur : 

hematome

Retrouvez ma chronique d’Hématome ici

 

Publicités

4 réflexions sur “Reflex – Maud MAYERAS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s