Serre moi fort – Claire FAVAN

Un peu, beaucoup, à la folie….Passionnément Puissant

Éditions Robert Laffont – 372 pages

Sortie le 11 février 2016 -Collection La Bête Noire

img_0188

Claire Favan, une des grandes dames du thriller français. Je l’ai découvert avec Apnée Noire, que j’avais beaucoup aimé, et j’avais donc hâte de renouveler l’expérience

Serre moi Fort, son dernier thriller paru, est une totale confirmation de son immense talent. 

Pour commencer, je souhaiterai vous dire un mot sur le livre en lui-même : Un titre accrocheur et une couverture magnifique. Bravo pour ce joli travail, l’ayant en main, on n’a qu’une envie : se plonger des heures durant dans sa lecture….

Serre moi fort se déroule en 3 parties, aussi différentes et accrocheuses les unes que les autres.

Première partie, Août 1994,  nous faisons connaissance avec Nick Hoffmann, un ado de 15 ans, mal dans sa peau, qui se sent rejeté par sa famille depuis la disparition inexpliquée de sa sœur Lana.  Ses parents, après avoir sombré deux années durant dans une totale dépression, n’aspirent qu’à une chose, savoir, et se lancent dans une quête éperdue de vérité, sur les traces d’un tueur insaisissable, surnommé l’Origamiste. 

Seconde partie, vingt ans plus tard: Des gamins jouant dans la forêt font une macabre découverte au fond d’une grotte. Un charnier, avec 24 corps, y est découvert. Pour la famille de Nick, peut-être enfin une nouvelle piste pour tenter de savoir ce qui est advenu de Lana. Depuis plus de 20 ans, ils sont dans l’attente d’une réponse. L’inspecteur Adam Gibson, chargé de l’enquête, se lance sur la piste du tueur en série mais un rebondissement inattendu va venir tout remettre en question.

Troisième partie, novembre 2015. Un combat de titan. Un duel psychologique au sommet, entre un meurtrier et un policier, aussi redoutable que machiavélique et dont les différentes parties ne pourront pas jouer à armes égales. 

Trois parties, bien distinctes, mais qui vont finir par se regrouper pour vous glacer d’effroi.

Une intrigue efficace avec pour thématique la disparition

Elle est vraiment très très forte cette Claire Favan. Dès les premières lignes, elle sait capter votre attention et vous faire glisser peu à peu dans son histoire machiavélique. Et quand je dis machiavélique, je trouve l’adjectif un tantinet trop gentil. Non, Claire Favan est  redoutable, diabolique et n’aura aucune pitié ni pour ses lecteurs ni pour ses personnages.

Preuve en est :

La première partie, racontée à travers les yeux de Nick. Partie très psychologique, on est immergé au sein de cette famille marquée par la disparition de Lana. On ressent beaucoup d’empathie pour ce gamin qui se sent transparent mais aussi pour ses parents, brisés, qui ont perdu la prunelle de leurs yeux. Claire arrive et, en l’espace de quelques mots, vous balance une droite que vous ne voyez pas venir.

A peine a t-on le temps de reprendre son souffle qu’elle revient et vous colle carrément un aller-retour qui vous colle au siège, dans une seconde partie où, violences physiques et psychologiques, ne vous laisseront aucune seconde de répit.

Oh la la, doucement ça commence à faire beaucoup là. On tente de reprendre ses esprits, on est sonné mais pas le temps de retrouver un peu d’oxygène. Elle revient, plus rampante cette fois, vous saisit à la gorge et ne vous lâche plus jusqu’à la fin.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’on en redemande encore, et encore ! Claire Favan sait se jouer de nous et nous ballade à sa guise. A aucun moment, je n’ai pu deviner où l’auteure allait m’amener.  Inutile donc de vouloir avoir le dernier mot, l’auteure l’aura toujours.

Des personnages marquants et beaucoup d’empathie

Ses personnages sont marquants et incroyablement bien travaillés. Que ce soit Nick (ce gamin empli de souffrance) ou Adam (flic veuf sur la piste du tueur), on sent que l’auteure y a accordé beaucoup d’importance et a poussé le côté psychologique. Le résultat n’en est que meilleur. Personnellement, j’y accorde, dans mon ressenti, beaucoup d’importance également  et j’aime pouvoir retrouver cette profondeur qui donne à l’histoire d’autant plus de crédibilité et d’impact à mes yeux. 

Un thriller à lire absolument

Ce livre est un énorme coup de cœur. Je ne l’ai pas lu, je l’ai dévoré totalement hypnotisé par l’écriture de Claire Favan. Elle sait comment vous toucher, vous impacter psychologiquement, vous faire ressortir tout un tas d’émotions qui vous bouleversent, vous font réfléchir. Lire un livre de Claire Favan ne vous laisse jamais indemne. Et c’est exactement ce que je recherche dans mes lectures…des sensations, des vibrations, être marquée par une histoire que je garderai très longtemps en mémoire…et pour cela, c’est un grand Merci que je vous dit Madame Favan.

♥♥♥♥♥

4EME DE COUVERTURE

« Serre moi fort ». Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.

Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser  le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…

 

Un petit extrait

Mon carnet de notes ne leur inspire pas même un sourire quand je le leur colle sous le nez. Qu’importe, j’ai trouvé ma voie. Je veux leur annoncer le métier que j’ai choisi durant le dîner que j’ai organisé à l’occasion de mon anniversaire. J’ai mis les petits plats dans les grands, certain que la nouvelle va leur redonner le goût de vivre.

Malheureusement, ce soir là, ma mère  ne parvient pas à se réveiller malgré tous mes efforts pour l’obliger à se lever et mon père ne rentre pas. Je reste seul, face à mon gâteau intact, jusque tard dans la nuit. Je finis par souffler mes bougies en pleurant.

Dix-sept. Il y en a dix-sept.

Publicités

19 réflexions sur “Serre moi fort – Claire FAVAN

    1. Celui-ci est excellent j’ai adoré. Le tueur intime & de l’ombre sont dans ma Pal mais je dois lire Miettes de sang avant qui est aussi dans ma Pal 😊 Je garde le tueur pour la fin

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s