Carré noir sur fond noir – Philippe PATERNOLLI

Un polar qui rime avec action

Éditions du Caïman – 232 pages – Sortie en juin 2016

Carré noir su fond noir - P. Paternolli
Carré noir sur fond noir – P. Parternolli

Aujourd’hui, je vous parle d’une des dernières parutions des Éditions du Caïman, dont j’ai tourné la dernière page il y a quelques jours. Carré noir sur fond noir, un polar signé  Philippe Paternolli. Un auteur que je lis pour la première fois et qui m’a fait plonger dans un monde dans lequel je m’engage peu souvent !

L’histoire…

Marseille. Jacques Delaunay, ancien président du Conseil d’État vient de décéder d’un infarctus et l’on procède à son incinération. Toute la classe politique est réunie, lorsque survient une explosion pulvérisant la cheminée du crématorium. Pas de victime à déplorer, seulement quelques bobos. Un attentat ? Si oui, contre qui ? Et surtout, pourquoi? Il faut dire que Delaunay bénéficiait d’une réputation assez sulfureuse entre corruptions, réseau d’escort girl et tout le tralala…

Vincent Erno, flic chargé des enquêtes en marge des enquêtes officielles, installé depuis peu dans les montagnes avec sa compagne Claire, apprend la nouvelle à la radio et comprend tout de suite qu’il va être mis sur le coup. Exact, peu de temps après, son supérieur le contacte et lui indique qu’une personne est en route pour lui déposer le dossier de l’affaire. Il est temps pour Erno de quitter ses montagnes et de se plonger dans une affaire qui sera tout….sauf, facile à élucider.

Mon avis…

Je dois avouer qu’à la lecture de la quatrième de couverture, j’ai eu quelques craintes. N’étant pas très fan du politico-judiciaire, je me suis vraiment demandé si ce livre allait répondre à mes attentes, mais dès l’entame des premiers chapitres, mes appréhensions se sont vite retrouvées au fin fond des oubliettes. C’est ça aussi que j’aime en partant à la découverte de nouveaux auteurs, c’est comme un saut dans le grand vide…on ne sait jamais à quoi s’attendre !

Avec Carré noir sur fond noir, Philippe Paternolli signe un polar qui s’apparente pour moi à une belle découverte. L’histoire et l’action se mettent en place dès les premières pages. Une explosion le jour de l’incinération d’un ancien président du conseil d’État, c’est pas banal, et étant donné le contexte politique dans lequel nous nous retrouvons, la lecture d’un tel polar a de quoi titiller notre esprit. Corruptions, mensonges, trahisons, manipulations etc…rassurez-moi monsieur Paternolli, il s’agit bien d’une fiction ? 😉

Vincent Erno, flic en marge de toutes les agences de renseignements, se retrouve en charge d’une enquête pour le moins épineuse. Lui qui vit actuellement des jours paisibles dans les montagnes auprès de sa compagne Claire, en s’adonnant à sa passion pour la  peinture, va devoir mettre son nez dans des affaires où les intéressés n’apprécient pas vraiment qu’on vienne le faire. Et rapidement, les premières réactions ne se font pas attendre : une petite séance de torture ! Durant cette enquête,  Erno va devoir se méfier de tout et de tout le monde. Ses supérieures, les différentes agences de renseignements plus ou moins officielles… Son enquête dérange…Les apparences sont souvent trompeuses, et on ne sait pas véritablement qui est l’ennemi. Aidé par Magali, un ex-collègue unijambiste, Erno va devoir se battre pour résoudre cette affaire, sous fond de disparition de tableaux et de codes à déchiffrer, où beaucoup semblent en vouloir à sa vie….

Une enquête avec beaucoup d’actions et menée tambour battant..Tout va vite, très vite…Ça se poursuit, ça cogne dur, ça se mitraille,  ça se calme et ça recommence. Un rythme effréné, où les temps morts n’ont pas leurs places. Dans ce polar, la politique (pas trop mon truc), la peinture (pas trop mon truc non plus) occupent une place relativement importante,  mais sans qu’à aucun moment ça ne devienne « barbant » pour des personnes qui, comme moi, ne seraient pas trop « branchées » sur la question..Bien au contraire, tout est bien dosé par Philippe Paternolli qui s’en sert comme toile de fond pour son intrigue trépidante, mais sans en faire un sujet prédominant pour autant. Et personnellement, je suis ravie de la découverte de ce nouvel auteur qui se rajoutera à ma liste : à suivre (hé bah ça commence à en faire 😉 ).   Carré noir sur fond noir, c’est aussi une enquête qui nous offre une belle balade d’Aix-en-provence jusqu’en Savoie, en passant par Marseille et le pays de Banon. Moi, l’amoureuse de la montagne, j’ai vraiment apprécié les descriptions qui y étaient faites.

L’auteur nous fait plonger dans un monde loin d’être accessible pour la majorité d’entre nous…Un monde qui n’est que tricheries, manipulations, mensonges, pouvoirs et intérêts personnels….avec un panel de personnages à la dangerosité extrême où chacun semble manipuler l’autre. Des personnages également peu banals, Claire par exemple et ses déviances sexuelles ou encore Magali avec une jambe et une prothèse. L’ensemble donne un polar étonnant, bourré d’actions, se lisant à vitesse grand V et qui m’a donné envie de lire les autres romans de Philippe Paternolli.

Encore une belle découverte signée les Éditions du Caïman. Un bon polar à glisser dans votre valise pour les vacances !!

Petite précision : Vincent Erno est un personnage récurrent dans les romans de Philippe Paternolli, mais ça ne gêne aucunement à la compréhension du texte de ne pas avoir, comme moi, lu les les précédents. 

Merci aux Éditions du Caïman et à Jean Louis Nogaro pour cette lecture.

Publicités

2 réflexions sur “Carré noir sur fond noir – Philippe PATERNOLLI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s