Trophée Anonym’us 2016/2017 – Le lancement

Pour la troisième saison consécutive, le trophée Anonym’us fait son retour. Pour rappel, je vous ai en parlé il y a quelques semaines sur un précédent article, qui vous présentait le principe et la liste d’auteurs en compétition pour cette édition 2016/2017. Pour les retardataires, vous pouvez retrouver toutes les infos ici.

Pour officialiser le lancement de cette nouvelle édition le parrain, Ian Manook, a tenu à nous écrire quelques mots. Un grand merci à lui.

Ian Manook

Écrire une nouvelle, ce n’est pas faire court, mais c’est faire dense. La densité, l’épaisseur, la matière, c’est la marque de cet exercice. Un exercice d’autant plus difficile que cette densité fait cruellement défaut aujourd’hui. 
Tout, autour de nous, se complaît dans l’apparence et la superficialité et certains pensent, à tort, que l’art de la nouvelle relève de la même technique de pirouette. C’est faux. Comme est fausse l’idée qu’une nouvelle ne serait qu’un roman avorté. Une nouvelle, au contraire, c’est la cristallisation d’un roman. Une autre façon de l’écrire. Comme une graine qui contient déjà tout ce que peut devenir une fleur ou un arbre.Celui qui méprise la graine au motif que l’arbre est plus grand n’a rien compris. C’est pourquoi j’ai le plus grand respect pour les nouvellistes. Ils sont les purs jardiniers de nos jardins, de nos vergers et de nos champs littéraires. Ils n’ont de comparables que les poètes, trop souvent moqués ou maudits, qui labourent et ensemencent comme eux nos écritures et notre  langue. Pas étonnant que ce soit, en plus d’un vrai romancier, un authentique poète, Eric Maravelias, qui soit à l‘origine de ce trophée. Je tiens à lui redire ici toute mon admiration ainsi qu’à tous les participants. Bravo à vous.
Ian Manook
Le trophée débute avec la traditionnelle nouvelle du vainqueur de la saison précédente et c’est donc Danü Danquigny qui s’y colle, avec une nouvelle qui, en plus d’être très bien écrite, offre un joli clin d’œil aux auteurs de la saison précédente en reprenant le titre de toutes les nouvelles de l’édition passée (italique dans le texte).

Mauvaise pioche – Une nouvelle de Danü Danquigny

Vainqueur du trophée 2015/2016.  

Amis lecteurs, vous pouvez télécharger la nouvelle au format PDF en cliquant ici

Télécharger la nouvelle en version EPUB ici

Lire la suite